Thème : EL CHOCLO

Thème ACTANGO

EL CHOCLO

  

Cette chanson, dont la mélodie a été diffusée très largement au-delà de l’univers du tango, est un thème intéressant qui illustre le concept de notre association ACTANGO : faire connaître toutes les facettes de la culture Tango :

 

      MUSIQUE - composée vers 1904 (1948 est la date du premier enregistrement avec les paroles de Discépolo) par le grand Angel Villoldo, c'était vraisemblablement à l'origine une milonga, comme le montrent les interprétations de Libertad Lamarque (1948) et Tita Merello (1954). Toutefois, les interprétations de Charlo (1952) et Angel Vargas (1941) et Alberto Castillo sont en rythme de tango.

Ajoutons une curiosité : l'interprétation de Louis Armstrong (merci à Matias Alberto Trípodi de me l'avoir signalée).

 

POÉSIE, HISTOIRE ET LANGAGE – "El choclo" eut trois versions de texte : celle du compositeur, pratiquement oubliée, celle de Catán Marambio, interprétée en 1941 par Angel Vargas (cf ci-dessus), et celle de Discépolo, basée sur la précédente (d'où la mention des deux auteurs), enregistrée pour la première fois par Libertad Lamarque en 1948, la plus connue aujourd'hui (cf Las Letras del tango - Editorial Fundación Ross – p. 373).

La version de Discépolo est un véritable hymne au tango, lequel a permis aux habitants des pauvres barrios de sortir de la misère, et même à certains de faire le pont avec Paris, dont on connaît d'ailleurs le rôle important dans l'histoire du tango dans les années 1910.

Ce texte évoque avec nostalgie et tendresse la "faune" de ces quartiers, dans une énumération en Lunfardo des personnages de cette société très pauvre où l'on se battait pour la vie dans tous les sens du terme : les filles (pebetas, grelas, paicas), les rupins qui les entretenaient (el bacán), les voyous (reo), mais aussi le personnage sacré de la mère (la vieja) qui revient de l'au-delà sur la pointe des pieds pour l'embrasser.

Citons quelques vers, et l'adaptation en français que j'en ai faite :

 

"con este tango nació el tango, y como un grito

salió del sórdido barrial buscando el cielo;

 ......

 

Al evocarte, tango querido,

siento que tiemblan

las baldosas de un bailongo

y oigo el rezongo de mi pasado...

 

......

¡Misa de faldas, querosén, tajo y cuchillo,

que ardió en los conventillos y ardió en mi corazón."

"Avec ce tango est né leTango, et comme un cri

Sortit du pauvre quartier glauque cherchant le ciel.

......

 

Quand je t’évoque … Tango que j’aime 

Je sens que tremblent

Les carreaux de la salle de danse

J'entends la plainte de mon passé...

 

......

Messe de jupes, d’alcool de lames et balafres

Brûla dans les conventillos et brûla dans mon cœur."

 

 

 

 

 

      DANSE – C'est un tango-canción par excellence, c'est pourquoi on trouve peu de vidéos sur Youtube; en voici deux :

o    Jéremias & Mariela

o    Los Guardiola (interprétation comique)

 

Merci aux spécialistes de compléter ces lignes en nous faisant découvrir d'autres vidéos (actuelles ou historiques).

 

     © Léon Lévy-Bencheton 2017

              Tous droits de reproduction réservés

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0